« Nouvelles
12/12/2014

Novid enregistre sa meilleure année

Novid vit sa meilleure année depuis sa création. L’entreprise de Kontich fournit l’encadrement audiovisuel lors d’événements. Les excellents résultats de l’exercice en cours sont indéniablement liés à la récente Coupe du monde de football. Cela n’empêche pas l’entreprise de Wouter Van Beirendonck et Vicky Waldukat de continuer à œuvrer pour une croissance constante.

Van Beirendonck et Waldukat se sont concentrés sur le marché des écrans LCD. L’entreprise les loue aux maisons de production télévisées, aux agences de communication, aux sociétés audiovisuelles, etc. Elle fournit des écrans, des projecteurs et tout l’appareillage périphérique possible pour des salons, des événements et des spectacles. Les clients peuvent en outre demander l’avis technique de la société pour la mise en place, l’agrandissement de concepts et leur démontage. Novid emploie aujourd’hui 10 personnes et s’intéresse au marché français après son expansion en direction des Pays-Bas.

Ces dernières années, Wouter Van Beirendonck et sa compagne Vicky ont fait grandir Novid avec une philosophie bien à eux. « Il y a quelques années, après ma chute et ma revalidation, je me suis rendu compte que personne n’est irremplaçable », explique Van Beirendonck. Il y a quelque temps, Van Beirendonck est tombé d’un échafaudage de plusieurs mètres de haut et a dû suivre une revalidation durant de nombreux mois.

« Nombre d’entrepreneurs s’occupent trop de leur activité professionnelle et trop peu du développement de leur vie personnelle. C’est quelque chose qu’il faut oser faire. » Wouter Van Beirendonck a notamment tiré des leçons de sa récente participation au triathlon de Barcelone. « Aujourd’hui, nous prenons certaines décisions stratégiques mieux que par le passé. Les entrepreneurs n’ont jamais le temps, mais le tout est de fixer des priorités et d’oser renoncer à certaines responsabilités. J’ai pris conscience qu’un processus long de plusieurs années est nécessaire avant de pouvoir accepter qu’on n’est pas le seul à pouvoir réaliser correctement une certaine tâche. » C’est dans cette optique que Wouter Van Beirendonck a préparé le triathlon au sein d’un petit groupe de huit entrepreneurs. « Le groupe est important. »

Novid a un chiffre d’affaires d’environ 3 millions d’euros.

Après le triathlon de Barcelone, Van Beirendonck a affirmé que la conclusion la plus importante à l’issue de sa participation à la compétition est « qu’il a osé changer. » « Je souhaite faire passer ce message aux entrepreneurs : tout est possible, mais un projet sportif comme Barcelone change quelqu’un et a également un impact perceptible sur l’idée qu’on a de la vie en tant qu’entrepreneur. »

Source : madeinantwerpen.be

Abonnez-vous à notre newsletter